Le grand jeu de l’été

Jeu lancé le 27 juillet 2006:

Ce dessin illustre une des notes du mois de juillet, laquelle ?
Il n’y a rien à gagner !

***Résultat du concours:
En tant que seul et unique participant au jeu, abab remporte la victoire, même en ayant donné une mauvaise réponse.
La solution était pourtant simple, il n’y avait qu’à bien regarder le dessin !
Il s’agissait de la note du 18 mars 2006 du blog de Jack Lang. Le dessin représentait Jack Lang se battant pour l’école publique et républicaine. C’était évident, mais passons. Encore une fois, bravo abab !

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

Pierre Vidal-Naquet 1930-2006

Je crois qu’après tout ce temps, il faut vraiment que je lise L’Iliade. J’ai déjà le bouquin que j’avais acheté uniquement pour la préface écrite par cet homme qui est mort hier. Inutile de parler en détail des qualités de ce grand historien de la Grèce antique et intellectuel engagé contre le négationnisme, je voulais juste dire que j’étais un peu triste aujourd’hui. C’est tout.

Un oubli regrettable

On se souvient de beaucoup de choses: la première fois qu’on a fait du vélo sans roulettes, la première fois qu’on est allé à l’école, la Première fois qu’on a eu 18 ans, etc. Tous ces évènements ont une place dans notre mémoire qui nous permet de certifier que « c’est arrivé ». Et, même en fouillant très loin dans mes souvenirs, je n’ai pas pu trouver ni le souvenir de ma naissance, ni ce qui a précédé. Dois-je douter de l’existence de cette naissance ? Quand même, ce n’est pas anodin, je ne vois pas comment j’aurais pu oublier ! Et si… Et si je n’étais pas né ! Je ne peux pas éviter cette hypothèse qui est du reste la plus probable pour expliquer mon amnésie sélective. Mais si je ne suis pas né, je ne peux pas être vivant: il est donc impossible que je sois en train d’écr

Tiger Woods

Je vais vous raconter une petite histoire drôle. En fait, je ne sais pas si elle sera drôle parce que je ne l’ai pas encore écrite.
C’est donc l’histoire de trois personnes respectables, trois comptables espagnols. Il y a des comptables espagnols très respectables quoique vous en pensiez. Ces trois comptables espagnols sont trois veinards parce qu’ils sont en vacance et qu’ils en ont profité pour se réunir à l’occasion d’une petite partie de golf. Mais le problème de ces trois comptables ibères c’est qu’ils ne savent pas jouer au golf. Ils ont tous les clubs nécessaires, le sac pour les transporter, les tenues adéquates de golfeurs avec de jolies casquettes, mais avec un élément manquant indispensable : une balle de golf. Ou plutôt trois balles de golf comme ils sont trois, et même quatre parce qu’un comptable espagnol est très doué pour perdre une balle au golf. Mais comme je l’ai dis, ils n’en ont aucune, rien, nada, que dalle…
C’est alors qu’après quelques heures passées sur le parcours du premier trou sans rien faire, une balle les rejoints, en roulant simplement.
-Oh, voilà une balle de golf, dit le premier comptable.
Les deux autres acquiescèrent la remarque du premier.
Fin.

Pour la prochaine fois, j’essaierai de finir d’écrire une chanson que j’ai commencé d’écrire et qui parle justement de ces trois comptables espagnols et de cette balle de golf.

Un sujet grave et aigu

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler aujourd’hui d’un sujet extrêmement sérieux et grave : Le racisme. Un racisme bien particulier car personne à ma connaissance ne l’a jamais remis en cause. Je ne vous l’apprendrais pas, mais certains d’entre nous sont des éléphants. Peu vivent en France, mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’en soucier. Ces éléphants sont souvent montrés du doigt à cause de leur poids, de la couleur de leur peau et de leur trompe. Il est inadmissible qu’au XXIe siècle ces personnes soient constamment traitées de pachydermes. Quand même, n’est-ce pas honteux pour des gens honnêtes ?
Le pire, ce sont les préjugés dont ils sont victimes, des préjugés issus de jeux de mots avec trompe. Est-il raisonnable de se moquer ainsi des difformités nasales de ces pauvres bougres ?

« Un éléphant, ça trompe énormément »: Je voudrais bien qu’on me cite la référence d’un seul article scientifique ayant démontré que les éléphants usaient délibérément du mensonge plus que les autres catégories de la population. Bien sûr, ceci est une idée commune totalement erronée. Les éléphants ne trompent pas « énormément », ils le font de manière tout à fait raisonnable et probablement bien moins que la majorité de la population.
Une variante de cette idée est :  » Un éléphant se trompe énormément ». On veut par là signifier que l’éléphant fait beaucoup d’erreurs de jugement, chose qui est aussi totalement fausse. Quoi qu’on en dise, les éléphants sont très malins, et la forme de leur appendice nasal n’a aucune incidence sur leur intelligence. D’ailleurs, ils ont un gros cerveau.
On peut aussi prendre l’expression : « Un éléphant, ça trompe énormément » dans un autre sens, celui qui dirait que les éléphants sont plus sujets que les autres à l’infidélité. C’est encore faux ! Qu’on me nomme un seul homme dont la femme éléphant a été infidèle… Vous aurez du mal à en trouver un !

Alors, pas pitié, arrêtons les calomnies, les moqueries à propos des éléphants, ce sont des êtres humains comme les autres.