Histoires Inintéressantes #9

C’est l’histoire d’un homme habillé pour aller faire du ski qui attend le train. Il n’a pas toute sa tête et parle tout seul sur le quai de la gare.
-Il a pas à se ****** chez moi ! D’ailleurs, je lui ai dit: « ne te ***** pas chez moi.
Les autres voyageurs le regardent de loin. Il tourne en rond. Le train a du retard et cela semble faire empirer les troubles de l’homme avec les skis. Il parle de plus en plus fort et s’emporte:
-Bon sang, il a pas à se ***** chez moi ! Est-ce que moi je me ***** chez lui ? Non, il a pas à se ***** chez moi !
Le train arrive enfin, il est un des premiers à monter. Derrière lui, une femme a un peu de mal à faire monter sa grosse valise dans le train, alors l’homme avec les skis vient lui donner un coup de main. Il prend la valise à deux mains et la monte dans le train.
-Merci, Monsieur.
-De rien, mais il a pas à se ****** chez moi.
Il se fait remarquer par tout le monde. Alors, honteux qu’il est, il baisse la tête et dit:
-Jolies chaussures.

Histoires Inintéressantes #8

C’est l’histoire d’un gaulois, pendant la bataille d’Alesia, à qui Vercingétorix demande de faire parvenir un message à César. Vercingétorix écrit le message sur un bout de papier puis le remet au gaulois avec l’instruction impérative de ne le lire que devant César. Le brave Gaulois s’aventure donc hors d’Alesia, mais il est bien vite intercepté par 2 soldats romains.
-Hé là, gaulois, où vas-tu ?
-J’apporte un message de Vercingétorix pour César.
-Donne-le nous et nous lui remettrons.
-Non, je dois délivrer le message à César en personne ! Si vous tentez de me le prendre, je le mange !
Les deux soldats romains, résignés, escortent donc le gaulois jusqu’à César.
-Quel message m’apportes-tu, gaulois ?
-Le message de Vercingétorix est…
Il déplie le papier et a l’air consterné.
-Parle, gaulois !
Le gaulois, honteux qu’il est, baisse la tête et lit:
-Jolies chaussures.

Histoires Inintéressantes #7

C’est l’histoire d’un ficus insomniaque installé dans le hall d’un hôtel. Son sommeil est très perturbé par les allées incessantes des clients de l’hôtel. Alors, un jour, il décide de partir. Très discrètement, quand personne ne le regarde, il fait des petits sauts en longeant le mur. Nous sommes en été, la porte est ouverte, il la franchit. Mais alors, survient un obstacle presque insurmontable : des marches d’escalier. À peu près une dizaine. Cela n’effraie pas pas notre vaillant ficus qui descend les marches avec prudence et précision. C’est à ce moment-là qu’en plein saut, un homme qui passait par là, et ayant vu le prodige du ficus, s’écrie:
-Oh! Un ficus bondissant !
Surpris, le ficus manque pitoyablement son atterrissage et dégringole les marches en roulant. Le passant est désolé, il va ramasser le ficus et le remet droit.
-Je suis terriblement désolé ! Oh, comme vous avez bien mauvaise mine !
-Je suis insomniaque.
Le passant, honteux qu’il est, baisse la tête et dit:
-Jolies chaussures.

Histoires Inintéressantes #6

C’est l’histoire d’un homme qui a perdu ses lunettes. Un matin, il se lève, puis cherche ses lunettes. Il ne les trouve pas. Elle devrait être sur sa table de nuit, mais elles n’y sont pas. Où sont-elles ? Tout d’abord, il regarde si elles ne sont pas tombées par terre. Ce n’est pas le cas. Alors, il essaie de recréer le chemin qu’il a pris pour se rendre à son lit la nuit dernière, regardant s’il ne les avait pas posées sur un quelconque meuble, en vain. Il commence à se demander s’il n’a pas fait une bêtise, comme les jeter à la poubelle ou les mettre dans le réfrigérateur. Après une vérification minutieuse, il se rend à l’évidence : ses lunettes ont disparu. Or, des lunettes ne disparaissent pas comme bon leur chante, si elles ne sont pas chez lui, c’est qu’on lui a volé ! Il s’imagine tout de suite un complot mené par une bande de terroristes anarchistes.
Quelqu’un frappe à la porte. Il va ouvrir en se demandant qui est-ce, et redoutant probablement que ce ne soit que les terroristes anarchistes. La porte ouverte laisse apparaître un jeune homme qui tend des lunettes à la main.
-Je suis un terroriste anarchiste, je suis désolé d’avoir fomenté un complot visant à voler vos lunettes. Les voici, je vous les rends.
L’homme reprend ses lunettes. Le jeune terroriste anarchiste, honteux qu’il est, baisse la tête et dit:
-Jolies chaussures.

Histoires Inintéressantes #5

C’est l’histoire de deux hommes dans un zoo. Ils sont en train d’observer un panda derrière une vitre. Ils sont visiblement en train de se moquer de lui et de son air pitoyable. Ils lui font même de temps en temps des grimaces. Ils en prennent un tel plaisir qu’il reviennent toutes les semaines. Soudain, alors qu’ils continuaient leurs singeries, l’un deux reçoit un kiwi à l’arrière du crâne. Puis, c’est au tour du deuxième homme d’en recevoir un. Ils se retournent et voient une femme avec plusieurs kiwis dans les mains.
-Non, mais ça va pas la tête ? dit le premier homme.
-Ça fait mal ! rajoute le second.
-C’est lui qui m’a demandé, fait-elle en désignant le panda du doigt.
Le panda se voit désigné, il approche alors près de la vitre avec la démarche caractéristique d’un panda qui marche, puis s’assoit.
-Tu te moques de nous, dit le premier homme à la femme.
-Mais non ! Dit leur, petit panda, que c’est toi qui m’as demandé de leur lancer des kiwis.
Les deux hommes regardent alors le panda d’un air accusateur. Le panda, honteux qu’il est, reconnaissant sa culpabilité, baisse la tête et dit:
-Jolies chaussures.