Ma vie sur twitter/Frazr

J’ai découvert, par l’intermédiaire de Zetron, Twitter,
le site le plus inutile qui soit et qui consiste pour l’utilisateur à y
poster ses moindres faits et gestes, idées, commentaires désobligeants
à propos d’hippopotames.
Le mien est à cette adresse.
Après mûre réflexion, il m’a semblé que l’intérêt n’est absolument pas
de permettre aux autres de savoir ce que l’on fait (encore que si),
mais surtout de se rappeler à soi ce que l’on a fait soi-même (pour peu
qu’on ait une mémoire d’oiseau comme la mienne). Egalement, il sera
bien utile d’utiliser Twitter pour un alibi quelconque (« Oh, regarde,
sur mon twitter j’ai marqué que j’ai eu une commotion cérébrale. C’est
uniquement pour ça que je t’ai posé un lapin « ) ou pour s’inventer une
vie géniale (« Là je suis à Monaco, sur un yacht, et pas du tout à mon
bureau en train de m’embêter comme pas possible »).
Reste que c’est parfaitement dispensable !

Changement de programme, j’ai découvert mieux (façon de parler) : Frazr