HISTOIRE ININTÉRESSANTE #30

C’est l’histoire de Philippe, un jeune géologue ventriloquiste,  qui a  une fuite d’eau dans sa salle de bain. Après quelques tentatives infructueuses pour résoudre le problème lui-même où il parvient brillamment à se coincer le dos à la perpendiculaire, Philippe, sage et résigné, appelle le plombier.

A l’autre bout du fil, on dit à Philippe que le plombier ne sera pas long à venir et qu’il passera le matin même. Philippe attend. Dis minutes plus tard, on sonne.  Etonné de la rapidité de son plombier, mais ravi, Philippe va ouvrir la porte,  toujours plié en deux à cause de son dos tordu. Il songe à cet instant qu’une fois ses problèmes de tuyauteries résolus, il se rendra chez le kiné.

Malheureusement pour lui, de l’autre côté de la porte, il trouve le sélectionneur de l’équipe de Bulgarie de rugby qui se jette sur lui pour le plaquer.

Se rendant compte de son erreur, Philippe n’étant pas en possession du ballon ovale au moment du plaquage,  le sélectionneur de l’équipe de Bulgarie de rugby, honteux qu’il est, baisse la tête et dit : «Jolies chaussures ».

Sport idiot
Sport idiot

Histoire inintéressante #29

C’est l’histoire de Julio, un ouvrier d’entretien mexicain trapu travaillant à l’Instituto de Investigaciones Sociales de Mexico, qui ne trouve plus sa recette des cannellonis au fromage.  Désemparé et souffrant d’une faim terrible, il cherche les moindres recoins de son appartement  Mexicain.  Il retrouve bien dans l’opération une toupie, un Picsou Magazine de juin 1995, un kaval turc et un vieux bloc  de post-it rose, mais pas sa précieuse recette des cannellonis au fromage.

Julio, subitement, se rappelle qu’il a prêté sa recette à une de ces amies, Hilda,  travaillant dans la cafétéria de l’Instituto politécnico nacional de Mexico.  Aussitôt, il se rend chez elle. Quand elle lui ouvre, Julio se rend compte qu’elle est en train de mâchouiller quelque chose. Il lui demande alors :
« Hilda, est-ce que ce sont des cannellonis au fromage que tu es en train de manger ?
– Non, c’est la recette. »

Hilda recrache alors le bout de papier où étaient notées les instructions de préparation des cannellonis au fromage et qui sont maintenant illisibles. Comprenant son erreur trop tard, Hilda baisse la tête, honteuse qu’elle est, et dit : « Jolies chaussures ».

Drame culinaire
Drame culinaire

Histoire inintéressante #28

C’est l’histoire de Carole, une jeune pâtissière, qui est persuadée d’avoir un toucan dans son placard. Plus les jours passent et plus les gens font remarquer à Carole son effroyable odeur, elle qui n’ose plus ouvrir son placard et ne peut donc se changer, gardant jour après jour la même tenue.

La honte la motive enfin à faire face à sa plus grande frayeur. Elle frappe alors à la porte de son placard en demandant : « Toucan, es-tu là ? » à plusieurs reprises, sans réponse. D’un geste déterminé, elle tire vers elle les deux battants de la porte. À l’intérieur, elle trouve un toucan, comme elle l’avait deviné, en train de dormir.

N’étant plus effrayé, mais en colère, elle lui hurle : « Toucan ! Hors de chez moi ! Non, mais tu te croies où ? »

Là, le toucan, honteux qu’il est, baisse la tête et dit : « Jolies chaussures».

La menace des squats toucan
La menace des squats toucan

Histoire inintéressante #27

C’est l’histoire de Davy, un jeune homme partiellement chauve qui se rend compte qu’il vient de perdre sa montre. Pour la retrouver, il revient sur ses pas, fait trois fois le tour du pâté de maison, essaie de se souvenir de l’endroit où il a pour la dernière fois consulté l’heure, tout cela sans succès.  Davy aime être ponctuel et savoir l’heure en tout lieu, si bien que, sur son chemin, il demande l’heure à tous les passants qui, faute à pas de chance, n’ont pas l’heure sur eux.

Davy passe alors devant la boutique d’un horloger.  Voyant là un coup du destin, il entre avec l’intention de s’acheter une nouvelle montre.  Il n’y a personne dans la boutique. Soudain, l’horloger surgit de derrière la caisse coiffé d’un sac à patates et brandissant un peigne à la manière d’une arme.

Se rendant compte de sa méprise, l’horloger, honteux qu’il est, baisse la tête et dit : « Jolies chaussures ».

Un homme face au drame du temps
Un homme face au drame du temps