Autarcie Parmi Un Cheptel De Sages (théâtre)

(Cherche metteur en scène.)

Personnages

Deux employés de mairie, des jumeaux.
Le plombier, leur mère.
Philippe, son coiffeur.
Le mourant, son fils.
Ernest, un apprenti musicien.
Klaus, un apache pyromane.

 

 

Acte 1

Intérieur de la chambre d’un mourant. Le mourant est allongé sur un lit d’hôpital.

Philippe : Je vais chercher un café.
Le mourant :  Je viens avec toi !

Rideau.

 

Acte 2

 

Même décors. Une voiture entre et tue accidentellement deux personnages. Le choeur des vendeurs d’aspirateurs vient les pleurer.

Choeur des vendeurs d’aspirateurs :
Que cela est triste !
Que cela nous attriste !
Et il faudra nettoyer.
Oui ! Il faudra nettoyer.

(Deux employés de mairie assistent à la scène. Ils ont l’air ému. L’un d’eux propose d’aller à la piscine, le reste du casting est emballé par la proposition.)

L’employé de mairie : Allons à la piscine !
Le reste du casting : Oh oui !  Oh oui !

(Les deux employés de mairie et le choeur des vendeurs d’aspirateurs partent à la piscine.)

Philippe (sous la voiture) : Je vais chercher un ticket de stationnement.
Le mourant (depuis la cafétéria) :  Je viens avec toi !

Rideau.

 

Actes 3 & 4

Intérieur d’un salon. Un apache joue aux dominos avec un marathonien. On sonne à la porte.

Le plombier : Je viens pour réparer votre cuisinière.
Le marathonien : Il faut que je pioche ?

(L’appartement prend feu.)

Rideau.

 

Acte 5

À la piscine. À côté du grand bassin.

Les deux employés de mairie : Nous ne savons pas nager !
Choeur des vendeurs d’aspirateurs : Nous n’avons pas de bonnet de bain.
Philippe : Je vais chercher le mien.
Le mourant :  Je viens avec toi !

(On pratique une ouverture du grand bassin. Les spectateurs périssent noyés.)

Rideau.

5 pensées sur “Autarcie Parmi Un Cheptel De Sages (théâtre)”

  1. Je me demandais justement quelle pièce j’allais bien pouvoir faire jouer aux élèves du club théâtre de mon collège…

  2. Pour jouer les rôles, ce n’est pas trop dur (à priori, car celui de l’Apache pyromane est très ambigüe et demande à mon sens un bagage philosophique important)
    Par contre, l’accessoiriste doit être un pro, comme l’assureur du théâtre.
    Sinon, un chef-d’oeuvre ! Bravo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *