Fin du blog

Voilà, j’arrête officiellement mon blog… je n’ai ni l’inspiration, ni l’envie de continuer. Avec le travail, j’ai pas la force de trouver régulièrement de bonnes idées de notes et à en rédiger. En fait, quand je commence à avoir un semblant d’inspiration, j’en fais pas une note. Je me tape plutôt la tête contre les murs jusqu’à réussir à la faire sortir. Je veux éviter le réflexe « blog ». Entre les soirées arrosées, les prostitués, la coke et le marché du trafic d’organes, on ne peut pas dire que je manque de choses à faire.

Prochainement, je vais ouvrir un nouveau site sur mes pulsions suicidaires. Je n’ai pas encore trouvé l’idée qui tue, mais ça va venir. Une chose est sûre, ça ne sera pas un site qui m’apportera une nouvelle responsabilité. Contrairement à un blog, je n’aurais pas à le tenir à intervalles réguliers. En fait, j’ai surtout envie de le créer pour arrêter d’exister sur Internet. Peut-être que ça sera juste un site qui fera l’inventaire de toutes mes idées sur le sujet, on verra…

Bon voilà, au revoir.

14 réflexions sur « Fin du blog »

  1. bizarre

    c’est marrant je fais le tour de mes méta-fans (au 3éme degrés), je dirais une fois par 6 mois, et paf comme par hasard ça tombe aujourd’hui..
    Alors plein de coke et de prostituée (cette bande de sal.. ouh pardon) !
    Barf on sait jamais ce que sera demain, alors franchement, par curiosité faut rester pour le savoir.. J’en écrits vingt par jour des conneries, faut pas faire attention..

  2. C’est un hommage ? Je n’ai pas les références culturelles qu’il faut pour comprendre. De qui parlent les autres commentaires ? De Valéry Giscard d’Estaing ?

  3. Bon alors:

    Adieu donc et bon suicide. L’important est de bien étudier la question pour ne pas se rater car on peut devenir gaga ou handicapé… Merde, je le suis déjà (handicapé et peut être gaga) et je n’ai même pas essayé, tout se perd.

  4. Wanaï Jack est de retour! A cause de toi zetron, plus personne ne peut arrêter de bloguer, puisque tout le monde croirait à un hommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *