7 réflexions sur « Histoire inintéressante – L’homme de l’arrêt de bus »

  1. Il faudrait y retourner chez l’homme au brushing peut-être…^^
    Quelle belle histoire, mais l’enfance d’Alain fait-elle partie de la fiction, de l’histoire ou est-ce autobiographique?

  2. Ah! Quelle sublime mollesse!…
    j’en pleurerais…
    c’était si psychotiquement lénifiant…,
    si… si… rien

    tiens? une cornemuse sur ma fenêtre?

  3. sympa l’avenir immaginé de cette pauvre julie :d

    les hommes brushingués sont effrayant je te l’accorde!! 😀
    ah l’année 93.. mes 5ans… tout une époque!

    j’adore toujours ce « jolies chaussures » à la fin…!!

  4. Je suis ENTIEREMENT d’accord avec partimou 🙂 Ceci dit Abricot, c’est très très bon ! mon passage préféré : « je vous le dis pas tout de suite, ça gacherait le suspense ». Y a un peu d’Edouard Baer là dedans… Mais vraiment, c’est original et réussi, bravo !

  5. Confessions à ma webcam ! Pour faire mon Laurent Ruquier, je dirais que cette histoire met longtemps à démarrer ! hoho !
    C’est long quand même… Surtout quant Alain (Alain ?) dit « le 3ème jour se passe comme les 2 premiers », et se sent obligé de le raconter quand même !
    J’avais du voir la fin un jour à la télé, parce qu’elle me dit quelque chose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *