Les pensées de l’abricot #3

Qu’en est-il des papillons de Bergson ? Après tout, on peut en dire ce qu’on veut et ce n’est pas le premier analgésique qui viendra prouver le contraire. Et si contraire il y a alors je voudrais bien savoir pourquoi, et enfin même, vous savez quand même. Et puis donc des papillons, allons donc. Vous n’y pensez pas quand même ! La philosophie et rien que la philosophie et les papillons de Bergson et puis il y a la copulation des planètes, mais c’est un autre sujet et puis encore pareil, voyez ? Mais quand  même si Bergson il y a dans un premier temps, et ce temps-là étant défini en tant que temps bergsonien, alors si Bergson d’une part et puis de l’autre les papillons dans le temps également définis par Bergson comme étant les deux entités définies à la fois dans un lien temporel commun et un lien de possession dans le sens que Bergson a fait l’acquisition des papillons et que voilà. On peut donc en déduire que selon une logique que je réfute comme étant mienne que Bergson et les papillons et puis voilà. Merci.

8 réflexions sur « Les pensées de l’abricot #3 »

  1. le ténia

    Cette espèce atteint 2 à 3 mètres de long; Bergson en avait un chez lui. Les oeufs avalés par le porc s’enkystent dans le tissu conjonctif intermusculaire et adipeux (le porc est dit ladré;Bergson aussi). Les cysticerques de la grosseur d’un pois sont répandus surtout dans les muscles de la langue et de chaque coté du frein de cet organe. Si la chair du porc ladre est consommée par l’homme (Bergson), les cysticerques se transforment en scolex dans l’intestin de leur nouvel hôte. La ladrerie se manifeste aussi chez le chien, le chat, le chevreuil, l’ours et même l’homme (Bergson).
    Je remercie Mlle Beulemans pour son aide philosophique.

  2. Un grand merci Saturnin, on en sait maintenant un peu plus sur Bergson et les ténias.
    Quelqu’un veut se lancer sur Bergson et les koalas ?

  3. Merci cher Abricot

    Cette étude m’a beaucoup fatigué car j’ai du beaucoup lire, au moins un paragraphe!!!
    Je constate que je ne suis pas dans les favoris de « Blogs de pas de moi… » La chose est à rectifier au plus vite tant Saturnin et son importance sont importants aux yeux de la plèbe. VITE!!!!!!!!

  4. Le néo-spinozisme latent de votre oeuvre révèle, plus personne aujourd’hui n’oserait le nier, un fort penchant pour la crêpe au sucre.
    D’autre part, vous êtes garé en double-file
    Achetez trois rouleaux de sopalin

  5. Saturnin : Je suis inexcusable… cette colonne n’a pas été édité depuis … oh ça nous rajeunit pas !

    Partimou : L’objet de mon oeuvre conciste à glorifier la pensée molle. Spinoza oui, mais au lit. Bonne nuit.

  6. Alors cela est épatant, ah oui. Sans polémique possible, c’est le tréfond véritable, le radical de la Vie. Abricot, au risque d’être un affreux dithyrambique, vous n’êtes pas mal du tout pour votre temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *