Comment réussir son suicide ?

…à défaut d'avoir réussi sa vie. Les conseils de zetron sont évidemment très utiles aux novices en la matière, mais ceux qui cherchent un dernier grand frisson avant de quitter ce bas monde inamical trouveront dans mes recommandations de quoi "finir en beauté" :

1 – La preneur d'otage : Muni d'un faux pistolet en plastique, vous vous rendrez dans la maternelle la plus proche de chez-vous et prendrez en otage n'importe quelle classe disponible. Très vite, l'école sera entourée de journaliste, de policiers, GIGN et tireurs d'élites en tout genre. Réfléchissez bien avant d'agir : quels seront vos exigences en contrepartie des enfants ? Ne demandez surtout pas un kiwi ou un Kinder Bueno, vous risqueriez d'être exaucé. Préférez à cela un A380 ou un TGV, ils seront bien embêtés pour vous les fournir. Si toute cette mascarade dure plus que nécessaire, menacez de faire exploser la tête d'un des gamins. Quand l'assaut final sera donné, n'oubliez pas de menacer les nouveaux arrivants avec votre pistolet en plastique (le must serait un pistolet à eau) et à vous les autres cieux.

2 – Le voyageur :  Discrètement, vous vous installerez dans le train d'atterrissage d'un airbus en direction du Mexique. En prenant de l'altitude, votre habitacle va progressivement se refroidir et geler complètement. Si tout se passe bien, vous mourrez en toute quiétude. Le plus rigolo sera quand les journalistes essaieront d'expliquer votre comportement.
Mieux, si vous ne mourrez pas de froid, rendez-vous au nord du Mexique et essayez de franchir illégalement la frontière avec les états-unis : Fun garanti !

3 – Le marin : Vous vous embarquerez à bord d'un bateau gonflable, sans nourriture ni boisson, équipé de deux rames pour traverser l'atlantique. Échec de la traversée et succès du suicide garantis.

4 – Le base-jumper : Vous vous rendrez en haut d'un très grand immeuble en maillot de bain et vous positionnerez sur le bord. Attendez une heure ou deux que le buzz médiatique fasse son effet et sautez au milieu de la foule en délire.

5 -  Le randonneur :  ( pour les plus patients) Vous vous rendrez en pleine forêt dans un endroit ou personne ne pourra vous venir en aide. Vous vous enduirez ensuite de sirop, puis vous coucherez juste à côté d'une fourmilière. La meilleure des morts lentes et douloureuses. Et surtout, gardez les yeux ouverts.

À vous de jouer !

Commentaires: lire et poster | Envoyer à un ami

1 réflexion sur « Comment réussir son suicide ? »

  1. A noter que tes propositions de suicide sont plutot "fun" mais la contrepartie , et comme tout le monde le sais ( et ça c'est moins "fun") le suicide mène directement en enfer (eh oui!). Donc je suggère un suicide par dommage collatéral pour subtilement contourner cette loi vieille comme le monde et ainsi pouvoir se suicider de maminère tout aussi originale et l'esprit tranquille. Je m'explique par exemple pour le base jumping , se faire accompagner d'un amis à qui demanderez de vous faire glisser sans faire exprès , s'en suivra une chute mémorable où vous pourrez peut être déjà apperçevoir la lumière blanche…
    Pour finir , je demanderai comme grospatapouf si le mp3 est autorisé pour le 5 , ou un divx quelquechose comme ça.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *