Un oubli regrettable

On se souvient de beaucoup de choses: la première fois qu’on a fait du vélo sans roulettes, la première fois qu’on est allé à l’école, la Première fois qu’on a eu 18 ans, etc. Tous ces évènements ont une place dans notre mémoire qui nous permet de certifier que « c’est arrivé ». Et, même en fouillant très loin dans mes souvenirs, je n’ai pas pu trouver ni le souvenir de ma naissance, ni ce qui a précédé. Dois-je douter de l’existence de cette naissance ? Quand même, ce n’est pas anodin, je ne vois pas comment j’aurais pu oublier ! Et si… Et si je n’étais pas né ! Je ne peux pas éviter cette hypothèse qui est du reste la plus probable pour expliquer mon amnésie sélective. Mais si je ne suis pas né, je ne peux pas être vivant: il est donc impossible que je sois en train d’écr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *