Un sujet grave et aigu

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler aujourd’hui d’un sujet extrêmement sérieux et grave : Le racisme. Un racisme bien particulier car personne à ma connaissance ne l’a jamais remis en cause. Je ne vous l’apprendrais pas, mais certains d’entre nous sont des éléphants. Peu vivent en France, mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’en soucier. Ces éléphants sont souvent montrés du doigt à cause de leur poids, de la couleur de leur peau et de leur trompe. Il est inadmissible qu’au XXIe siècle ces personnes soient constamment traitées de pachydermes. Quand même, n’est-ce pas honteux pour des gens honnêtes ?
Le pire, ce sont les préjugés dont ils sont victimes, des préjugés issus de jeux de mots avec trompe. Est-il raisonnable de se moquer ainsi des difformités nasales de ces pauvres bougres ?

« Un éléphant, ça trompe énormément »: Je voudrais bien qu’on me cite la référence d’un seul article scientifique ayant démontré que les éléphants usaient délibérément du mensonge plus que les autres catégories de la population. Bien sûr, ceci est une idée commune totalement erronée. Les éléphants ne trompent pas « énormément », ils le font de manière tout à fait raisonnable et probablement bien moins que la majorité de la population.
Une variante de cette idée est :  » Un éléphant se trompe énormément ». On veut par là signifier que l’éléphant fait beaucoup d’erreurs de jugement, chose qui est aussi totalement fausse. Quoi qu’on en dise, les éléphants sont très malins, et la forme de leur appendice nasal n’a aucune incidence sur leur intelligence. D’ailleurs, ils ont un gros cerveau.
On peut aussi prendre l’expression : « Un éléphant, ça trompe énormément » dans un autre sens, celui qui dirait que les éléphants sont plus sujets que les autres à l’infidélité. C’est encore faux ! Qu’on me nomme un seul homme dont la femme éléphant a été infidèle… Vous aurez du mal à en trouver un !

Alors, pas pitié, arrêtons les calomnies, les moqueries à propos des éléphants, ce sont des êtres humains comme les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *