Un xylophone pour deux

Un xylophone pour deux


Liste des personnages:

Le policier (antisémite)
Jean (antisémite)
Le juif (orthodoxe)
Le prince (catholique)
Les villageois (divers)
La princesse (comme le prince)
Le mulet (mort)
Le présentateur (idiot)
L’homme invisible (inconnu): il n’apparaît que lorsque l’un des personnages est directeur de cirque
Le xylophone (pyromane)

Acte I
Un homme est endormi sur le sol, c’est Jean. Un policier entre et le réveille.

Le policier: Monsieur, avez-vous l’heure ?
Jean (somnolant, avec un coupe-ongle caché dans la poche de sa veste) : Bien tristes sont les betteraves qui prennent les trains pour des chaussettes, car elles auront bien du mal à les enfiler.
Le policier: Silence, j’entends du bruit.
Un juif entre en scène, il sifflote l’hymne national autrichien. Jean et le policier le chassent à l’aide d’un aérosol insecticide. Le juif sort en pleurant. Jean et le policier sautillent et sortent de la scène de l’autre côté.
Rideau.

Acte II

La scène représente une ferme traditionnelle moyenâgeuse. Entre un prince Italien. Il sort un briquet, mais ne semble pas savoir comment s’en servir. Il prend feu. Quelques villageois accourent pour éteindre l’incendie à l’aide d’un vieux mulet. Une fois le feu éteint, la princesse entre. Elle exige d’être ignifugée.

La princesse: J’exige d’être ignifugée !
Les villageois: Appelons le directeur du cirque !
Le directeur du cirque arrive avec deux chevaux et un éléphant.
L’homme invisible (invisible): Je suis là ! Je suis là !
Un des chevaux prend peur et s’enfuis. La princesse essaie de le rattraper dans le but de lui faire visiter un musée d’art contemporain. L’instant d’après, le prince se relève. Il salue le directeur du cirque et monte sur l’éléphant. tous les personnages sortent de scène.
Rideau.

Acte III

La scène représente le plateau d’une émission TV. Le juif est assis à la place de l’invité et le présentateur à la place du présentateur. On entend la musique d’un générique.

Le présentateur: Bonjour et bienvenue dans une nouvelle émission de Théatre. Aujourd’hui, j’accueille un auteur-metteur en scène juif pour qu’il nous parle de sa nouvelle pièce: La princesse ignifugée. Pouvez-vous nous en dire quelques mots ?
Le juif: Bonjour ! Tout d’abord, cette pièce est importante pour moi parce qu…
Le présentateur: Parce qu’elle est autobiographique ?
Le juif: Non, pas du tout.
Le présentateur: N’avez-vous pas, il y a quelques années, été sujet à un acte d’antisémitisme quand deux personnes vous ont aspergés d’insecticide ?
Le juif: Oui, c’est le cas, mais ma pièce n’est pas…
Le présentateur (lui montrant un aérosol insecticide): N’était-ce pas une bombe aérosol insecticide comme celle-ci ?
Le juif: Oui, en effet, mais en aucun cas ma pièce…
Jean et le policier entrent sur le plateau.
Le présentateur: N’étais-ce pas ces deux individus qui ont vaporisé l’insecticide sur vous ?
Le juif: Ce sont eux, mais où voulez-vous en venir ?
Jean et le policier prennent l’aérosol des mains du présentateur et vaporisent son contenu sur le juif. Il quitte la scène en pleurant. Le présentateur, Jean et le policier sortent de l’autre côté en sautillant.
Rideau.

Acte IV

Un xylophone entre sur scène. Rideau.

Acte V

On entend des percussions effectuées sur le xylophone. Le rideau s’ouvre, la scène est vide. Entrent le policier et Jean. Le xylophone tombe du ciel et les écrase. Le juif entre du côté droit, la princesse du côté gauche. Ils se précipitent sur le xylophone.

Le juif: À moi le xylophone !
La princesse: Non, à moi !

Subitement, ils prennent feu.



tyle= »font-style:italic; »>




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *